Facebook
Youtube
Twitter
GooglePlus
Mail

Jigoku Shoujo

Ecrit par Shuta
Fait le 22 mai 2015
Synopsis

Au Japon, il y a une Légende Urbaine nommée Jigoku Shoujo – La Fille de l’Enfer. La légende urbaine raconte que si on envoie un Jigoku Tsuushin – Courrier de l’Enfer – à minuit la Fille de l’Enfer, Enma Ai apparaîtra pour te venger en ton nom. Seulement, maudire une personne crée deux vides dans le monde et donc la personne qui maudit se voit aller en enfer aussi après sa mort. Pour la vengeance, Ai donne une poupée vaudou avec une ficelle rouge autour du cou, si la personne retire la ficelle, le pacte est scellé et donc la personne maudite se voit conduite immédiatement en enfer.

Nous allons rencontrer d’abord plusieurs cas de Courrier de l’Enfer avant de s’attaquer vraiment à la véritable histoire où un père, Hajime Shibata, et sa fille, Tsugumi, en apprennent plus sur Jikoku Shoujo et décide d’enquêter sur ces faits surnaturels de disparitions spontanées. Surtout que sa fille est capable de voir dans les yeux de Jigoku Shoujo.

Nom complet :
Jigoku Shoujo - 地獄少女
Genre :
Pays d'origine :
Japon
Auteur :
Miyuki Eto
Année de parution :
2005
Tomes :
12
Année de production :
2000
Épisodes :
26
Réalisateur :
Takahiro Ōmori
Scénariste :
Ken'ichi Kanemaki
Studio :
Studio Deen

Enma Ai, ou plutôt connu sous le nom de Jigoku Shoujo, la Fille de l’Enfer, est la personne qui s’occupe de la vengeance des humains. Elle est la Jigoku Shoujo depuis près de 4 siècles. Elle vit dans un monde crépusculaire avec sa grand mère. Sa maison est d’ailleurs très ancienne, à l’exception de la présence d’un ordinateur au milieu de la pièce, de là où elle reçoit les requêtes de vengeance. Elle s’habille ordinairement d’un Seifuku – uniforme d’écolière japonais, mais lorsque le pacte d’un contrat est scellé, elle s’habille d’un Kimono Noir décoré de fleurs.

Avant d’emmener sa cible en enfer, elle prononce ceci :

「闇に惑いし哀れな影よ・・・
人を傷付け貶めて
罪に溺れし業の魂
いっぺん・・・ 死んで見る?」

Qui est en romaji :

« Yami ni madoishi awarena kage yo…
Hito o kizutsuke otoshimete
Tsumi ni oboreshi gō no tama
Ippen… shinde miru?
 »

Et donc en français :

« Ô misérable petite ombre enfermée dans les ténèbres…
méprisant les gens allant jusqu’à les blesser…
Âme noyée dans un karma immonde…
Veux-tu goûter à la mort, cette fois ? »

Ce spoiler raconte la vie passée de Ai, donc ne l’ouvrez pas si vous ne voulez pas vous faire spoiler. On ne l’apprend que vers la fin de la saison.

Spoiler

Ai est accompagnée de ses fidèles compagnons tout le long de l’histoire que nous voyons un peu plus bas !

Jigoku Shoujo Team

Jigoku Shoujo Équipe

C’est le premier assistant de Ai, lorsque une vengeance est demandée, il devient la poupée de paille noire. La ficelle sur la poupée est surement l’écharpe rouge qu’il porte autour du cou lorsqu’il a son apparence humaine. Il peut également changer de forme et devenir une roue en feu ou bien encore le carrosse d’Ai quand elle doit quitter son monde pour exercer une vengeance. Le carrosse porte d’ailleurs le sceau indiquant à un client du Courrier de l’Enfer qu’il ira en enfer à leur mort. D’apparence, il ressemble à un petit vieux simplet, chauve et les yeux fermés, il est toujours vêtu de vieux vêtements démodés. Il est très calme de nature et à un sang froid imparable mais il est aussi très fort en arts martiaux.

On en apprend un peu plus sur son histoire dans la saison 2.

On l’a surnommé Wanyuudou – 輪入道, et son nom signifie : une roue entrant sur une route.

Wanyuudou Poupée

Wanyuudou – Poupée

C’est le deuxième assistant d’Ai, son pouvoir réside dans son œil caché par ses cheveux : il peut projeter un œil qui peut être de grande taille n’importe où, ce qui lui permet de voir où il veut, même un lieu où il n’est pas. Son œil peut également projeter un flash lumineux qui peut aveugler les autres. Ren devient la poupée de paille bleue lorsque Ai fait appel à lui pour un client, il se transforme alors en embrassant le pendentif qu’il porte autour du cou.

On en apprend un peu plus sur son histoire dans la saison 2.

Dans son nom, Ichimoku – 一目, signifie : coup d’œil.

Ichimoku Poupée

Ichimoku – Poupée

Elle est la troisième assistante d’Ai, c’est une très belle femme qui porte un kimono noué sur le devant (comme les oiran, prostituées dans le Japon ancien). Lorsque Ai fait appel à elle pour l’un de ses clients, elle devient la poupée de paille rouge en enroulant son ruban rouge autour de son cou. Elle s’occupe principalement des enquêtes sur les victimes où les ennemis avec Ichimoku Ren.

C’est une femme très coquette et soigneuse de son apparence, néanmoins, elle se vexe facilement lorsque on l’appelle obaasan, terme pour appeler une vieille dame au japon ou qui signifie simplement « grand-mère ». Grâce à son pouvoir, elle est capable d’exposer ses os pour effrayer les gens, d’où son nom qui signifie femme en os. Un autre de ses pouvoirs est un lancé de poignards magiques qui permettent d’éliminer les ennemis surnaturels, elle a aussi un talent de contorsionniste, qui lui permet de se cacher dans des endroits étroits même si elle a, la plupart du temps, du mal à en sortir.

On en apprend un peu plus sur son histoire dans la saison 2.

Hone Onna Poupée

Hone Onna Poupée

Hajime est un ancien journaliste qui gagne sa vie en faisant chanter des célébrités en les menaçant de révéler leurs actions douteuses. Un jour, il tombe sur une rubrique de magazine sur la Fille de l’Enfer et décide d’enquêter dessus par curiosité, seulement, il réalisera plus tard que ce n’était pas qu’une simple rumeur et que des gens sont vraiment envoyés en enfer. Il ira donc jusqu’à retrouver les clients de la Fille de l’Enfer pour tenter de les empêcher d’exécuter leur vengeance même si c’est une voie difficile et assez aléatoire.

Il s’agit ici d’un spoil de l’histoire passé de Hajime qu’on apprend à la fin de la saison 1 ainsi que une anecdote de la fin de la saison 3.

Spoiler

Tsugumi est la fille unique de Hajime, qu’elle appelle par son prénom bien qu’il soit son père. Un jour, elle rencontre Ai de l’autre coté d’une voie ferrée et développe une connexion avec la Fille de l’Enfer qui lui permet de voir ce qu’elle voit de plus important lors d’un contact avec un client ainsi que lorsque “l’heure” viendra. Au début Tsugumi disait tout ce qu’elle voyait à Hajime, seulement, plus l’aventure passe, moins elle en disait car elle se demandait si Ai devait vraiment arrêter les vengeances ou non. C’est une personne très confuse et vulnérable malgré les apparences qu’elle se donne.

 

On retrouve la grand-mère d’Ai tout le long de la saison, même si son rôle semble peu important. Lorsque les clients retirent la ficelle, la grand-mère prépare le nagajuban (qui se porte sous le kimono) d’Ai. On la voit toujours en train de tourner la roue à tisser.

Très peu d’humains l’ont vu, car horrifiés d’elle, nous ne savons malheureusement pas à quoi elle ressemble mais elle semble savoir beaucoup de choses.

Sentarou est l’ancêtre de Hajime Shibata. Il est né et vivait dans un village et sa meilleure amie était Ai, il voulait la protéger parce que tout le monde la voyait différemment. Finalement, il sauva Ai de la cérémonie et la cacha dans un endroit calme et éloigné du village. Le temps passa et il finit par s’attacher à Ai et voulu même s’enfuir avec elle, seulement, ce soir là, les habitants avaient retrouvé Ai dans sa cachette et décidèrent de l’enterrer comme convenu par le passé. Sentarou fût forcé d’envoyer la première poignée de terre et c’est alors qu’Ai se sentit profondément trahie et maudit tout le village. Plus tard, il vit son village en feu et Ai au milieu de ce carnage. Terrorisé, il prit ses jambes à son cou et s’enfuit de son village natal.

Il finit sûrement par fonder une famille puisque Hajime porte le même nom que lui et est donc sûrement sa descendance.

Le manga est prépublié dans le Nakayoshi par Miyuki Eto puis publier en Octobre 2005 par la maison de publication Kodansha. Il y a actuellement 3 parties : Jigoku Shoujo – La fille de l’Enfer, Shin Jigoku Shoujo – La nouvelle fille de l’Enfer et Jigoku Shoujo R – La fille de l’Enfer R. Il y a respectivement 9, 3 et 11 tomes pour les séries.

L’anime est sortit dans les temps avec le manga lui même, réalisé par Takahiro Oumori et scénarisé par Ken’ichi Kanemaki dans le Studio Deen. Il voit sa première diffusion le 4 octobre 2005 jusqu’au 4 avril 2006 avec 26 épisodes pour la saison 1 au total.

La saison 1 de Jigoku Shoujo est vraiment sympa quoi que longue à démarrer avec les “personnages principaux”. Mais l’histoire, bien que répétitive, trouve un moyen bien tourner pour aboutir à leurs “end’s”. Parfois tellement bien, qu’on ne s’attend vraiment pas à une fin comme celle-ci, ou bien que le client vise telle personne, ou encore que cette personne soit le client, etc. C’est assez énigmatique sans trop l’être et j’ai beaucoup aimé ce côté !

Tout le long de l’histoire nous attire finalement vers la fin dont on ne s’y attend pas vraiment.

17 / 20

Laissez un commentaire